qui sommes nous?

la truc

 Drôle de truc que ce machin imaginé par Cyril Hernandez. Plus qu'une compagnie, l'association La Truc est le socle de son travail. Une colline (truc, en gascon) où il aime à prendre de la hauteur pour concevoir ses projets multiformes associant musique, théâtre, danse, arts plastiques et arts numériques. Comme le héros d'Hector Malot, Cyril Hernandez est un sans famille. Nourri de l'enjeu de la musique contemporaine, il s'est néanmoins affranchi de tous les dogmes, de tous les codes académiques de la musique savante. Pour trouver un espace de liberté, un espace commun avec le public le plus large possible. Infatigable voyageur, il passe les frontières de tous les genres musicaux. Sans cesse à l'écoute du monde, il travaille directement avec les sons, les transforme, les recompose puis leur donner une dimension théâtrale, en tenant compte aussi du geste, du mouvement et de l'espace. Ses œuvres, et tout particulièrement ses installations multimédias interactives, suscitent la curiosité et l'étonnement du spectateur, créent des images poétiques et troublantes en rupture avec le quotidien, et réveillent des émotions parfois insoupçonnées. S'il compose pour la scène comme pour l'espace public, Cyril Hernandez privilégie l'expérience vivante de la représentation car, pour lui, la musique se voit autant qu'elle s'entend.

Cyril Hernandez s’entoure d’artistes et de techniciens talentueux. Citons par exemple : Caroline Baudouin (danse) ; Yves Rousseau, Yoshitake Expe, Ben Vedren, Marcos Suzano, Smadj, Alexandre Authelain, Élise Dabrowsky, Tristan Macé, Jean-François Piette... (musique) ; Erik Lorré, David Buff, Cyrille Brissot (multimédia) ; Kim Lan Nguyen Thi (scénographie) ; Véronique Petit (mise en scène) , Antoine Challeil (vidéo), Emmanuel Labard (graphisme)...

La TRUC a tissé des partenariats avec notamment l’Abbaye de Noirlac, Lieux Publics, L’Abattoir de Chalon, le CCAM de Vandœuvre-lès-Nancy, La Muse en Circuit, La Villette et le 104 à Paris, l’Institut Français, le CNC, la Companhia Lia Rodrigues à Rio...

 

Enregistrer

cyril hernandez


Photo Antoine Challeil

Compositeur, improvisateur, multi-instrumentiste, performer, interprète, plasticien sonore..., Cyril Hernandez est tout cela à la fois mais à tous ces qualificatifs, il préfère celui de musicien. Sans vanité artistique, ce qui lui importe, c’est la musique, celle qui l’accompagne au quotidien, qui alimente son regard sur le monde et anime ses rêves.

Explorateur de formes et de sons, il s’évade volontiers des lieux de représentation classique pour investir l’espace public avec des performances et des installations originales. Dès 2006, apparaissent ainsi les premiers MobilaSons. Lauréat de la Villa Médicis hors les murs, il passe six mois au Brésil, entre 2007 et 2008, où il présente ses premiers ImaginaSons. En septembre 2009, il est invité à Salvador de Bahia, au PercPan, festival mondial de percussions, par Marcos Suzano, le plus célèbre percussionniste brésilien, directeur artistique de l’événement, qui reconnaît dans son jeune congénère l’un des musiciens les plus inventifs d’aujourd’hui. Autres destinations : le Mexique, le Paraguay, le Japon, et Cuba... En janvier dernier, au terme d’une résidence de sept semaines à Santiago de Cuba, il réalise un projet à trois dimensions (D’ici Là), avec un concert multimédia, une exposition photo et un documentaire de 26 mn. A chaque voyage, il découvre des rythmes et de nouvelles textures de son qui nourrissent aujourd’hui ses créations et ses projets. Parlez-lui d’avenir, il vous parlera d’envies, de rencontres, de voyages, des autres aussi, d’inattendu et d’inentendu, car la musique reste un terrain de jeu(x) à explorer. Thierry Voisin.



Photo Seb Dessertaine

Enregistrer

caroline baudouin


Photo Guillaume Ledun

Après l’obtention d’un diplôme d’études Supérieures en danse contemporaine au Conservatoire National Supérieur de Lyon en 1991, elle danse dans différentes compagnies européennes : en Belgique (Cie Veerle Bakelants,1993-94), en Allemagne(Cie Palindrome,1993-99) et en France.

Elle participe à des spectacles événementiels, pour les jeux Olympiques d’Albertville (chorégraphie, Philippe Découflé, en 1992), pour Les Inaccoutumés à la Ménagerie de Verre à Paris (chorégraphie, Boris Charmatz, en 2001). Elle danse avec Gang Peng (1997-98), la Cie Retouramont (danse verticale) en 2002, avec Dominique Brun (2005-06) pour Le faune, un film ou la fabrique de l’archive d’après l’œuvre de Nijinsky, avec Olivier Dubois pour Faune(s), spectacle présenté au festival d’Avignon 2008 et en tournée..

En 2009, elle participe au film Coco Chanel et Stravinsky de Jan Kounen, avec des extraits du Sacre du Printemps. En 2013-14, elle participe à la création du Sacre #2, d’aprés l’œuvre de Nijinsky, chorégraphié par Dominique Brun. Elle donne régulièrement des ateliers sur Le Sacre pour les lycéens préparant le Bac Danse ainsi que pour des compagnies professionnelles en France au Brésil au Paraguay...Elle obtient le diplôme d’état de Professeur de Danse Contemporaine en 1995. Depuis 2001, elle est professeur de danse contemporaine titulaire au Conservatoire du Val Maubuée, en région parisienne. En 2009, elle obtient le grade de professeur d’enseignement artisitique. Entre novembre 2007 et mars 2008, elle séjourne au Brésil à Rio et collabore avec plusieurs compagnies, notamment la compagnie de Lia Rodrigues comme pédagogue. Depuis, elle collabore très régulièrement avec cette compagnie pour des cours et des ateliers..


cyril monteil


Photo Maurice Salaun

Cyril Monteil est Régisseur général, constructeur et créateur lumière. Il débute au sein de la société Clemençon Scénique puis travaille en tant que régisseur général pour la compagnie Temps Présent, de Thierry Malandin, la Cie des Mauvais Esprits, la Cie de Jean-paul Farré. Il collabore avec le théâtre espace au Pays-Bas. Il est conseiller technique auprés de l’Office Artistique de la Région Aquitaine (OARA) en charge de l’accueil des cirques et des espaces chapiteaux.

Cyril Monteil collabore avec La Truc depuis 2005.

Laurent Morel

Constructeur et scénographe.
Il conçoit et construit des décors pour le spectacle vivant.
Il rentre dans l'aventure de La Truc en juillet 2006.

François Weber

François Weber, ingénieur du son, il travaille depuis de nombreuses années pour le théâtre, il s’attache à développer des interfaces liant son et mise en scène. Il sonorise tous les ans, la cour d’honneur du palais des papes durant le festival d’Avignon. Il enseigne à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts et Techniques Théâtrale de Lyon et à l’Institut Supérieur des Techniques du Spectacle, ISTS d’Avignon.

 



 

yves rousseau

Contrebassiste, compositeur, improvisateur, créateur..., Yves Rousseau est un jazzman inventif et généreux.

Sa musique est subtile et puissante, elle se nourrit d'amitiés et de rencontres profondes. Yves Rousseau invite Cyril Hernandez et la danseuse Mié Coquempot pour son projet Veux-tu, créé en 2010 au Centre des Arts d'Enghien-les-Bains. Cyril joue dans son magnifique quintet franco turc, Yarin (demain en turc).

Yves Rousseau et Cyril jouent également en duo…

le site d'yves rousseau


alexandre authelain



Alexandre Authelain est clarinettiste saxophoniste compositeur et improvisateur.

Alexandre Authelain joue avec Cyril Hernandez pour le chanteur et guitariste Hervé Rigaud entre 1999 et 2000

Alexandre Authelain enregistre les compositions de Cyril Hernandez pour Le Songe d'une nuit d'été de Shakespeare mis en scène par Gilles Bouillon au CDR de Tours en 2004. Ensemble il programme le rendez-vous mensuel Son Libre à la JAVA à Paris entre 2010 et 2015.

Jean-François Thomelin

Jean-François Thomelin
Réalisateur son.
Il crée des univers sonores pour le théâtre et la danse.
Il travaille notamment avec la Cie Derezo du metteur en scène Charlie Windelschmidt et avec la Chorégraphe Laura Scozzi. Il assure régulièrement la régie son pour le théâtre de l’Atelier à Paris et pour le Théâtre National de la Colline. Il collabore également avec Nicolas Frize, pour la création d’Auguste s’envol à Saint Denis et pour l’Opéra Cosmique, à la cité des sciences.
Il est depuis 2003 responsable de l’enseignement de la diffusion sonore à l’Ecole Supérieur des Beaux Arts de Paris.

 

erik lorré



Créateur multimédia, directeur artistique de Fées d'Hiver, Erik Lorré apporte son savoir faire "numérique" à La Truc. Il permet la réalisation de  la Tactile version 2012.

fées d'hiver

Enregistrer

Jules Berbessou

Ingénieur du son, il travaille dans les multiples domaines du son.
Il fait partie de La Truc depuis décembre 2005.


yoshitake expe marcos suzano


Photo Valecia Ribeiro

Marcos Suzano est percussionniste et producteur brésilien, créateur du label Samba Town, directeur artistique du festival PercPan, sans doute le plus talentueux de sa génération, il joue notamment avec Lenine, Vitor Ramil, Gilberto Gil, Caetano Veloso…

Yoshitake expe, est guitariste, il vit à Osaka au Japon. Ce virtuose toujours à la recherche de nouveaux espaces sonores,  parcoure le monde, il compose une musique entre dub electro , jazz et expérimentations.

Cyril Hernandez et Marcos Suzano se rencontrent en 2008 et joue ensemble au Parque das ruinas de Rio lors du vernissage de l'exposition de Cyril.

C'est lors du percpan 2009 que Yoshitake et Cyril font connaissance, il joue en tournée au Japon en 2010 puis en France pour Javamour

Michel Jacquelin

Après avoir été reçu en 1982 à l’agrégation d’Arts Plastiques et avoir soutenu en 1990 sa thèse sur la photographie, il mène en parallèle deux activités : celle de plasticien (il expose entre autres au CREDAC et pour la galerie Michèle Chomette) et celle de photographe pour le théâtre et la danse (il photographie en particulier les spectacles d’Antoine Vitez, Tadeus Kantor, Pina Bausch, Claude Régy, William Forsythe et collabore à de nombreuses revues comme Théâtre/Public, La revue du théâtre, Mouvement).

Il aborde la scénographie en 1992 (spectacles de Richard Dubelski, C. Jehanin, M Guerre, C. Bokhobza, X. Marchand et O. Grandville). Il crée à partir de 1993 ses propres spectacles :performances en collaboration avec Odile Darbelley : « les témoins oculaires », « Victor Singelshot scénographe », « Vvert célacon The Living Ready-made »(une œuvre de Duchamp Duchamp), « La Chambre du Professeur Swedenborg » et Dispositif pour une rencontre avec les Asa chasseurs de météores (l’antichambre d’A. Pophtegme) ». L’ensemble est créé au festival d’Avignon 2001 sous le titre : « Un lièvre qui a des ailes est un autre animal ». En 2003-2004 il crée le grand feuilleton, en 5 épisodes, à Paris, Créteil, Toulouse et Lorient

véronique petit


Après une licence de chinois, elle entreprend une formation théâtrale à l'Université Paris VIII (Claude Buchvald, Michelle Kokosowski), et aux Ateliers des Quartiers d'Ivry sous la direction de Philippe Adrien. Elle crée en 1987 la Compagnie Théâtre à Grande Vitesse pour laquelle elle écrit, met en scène et joue tous les projets. Elle vit deux années à Londres où elle rencontre plus particulièrement les artistes du "performing art" (Forced entertainment) et la danse. De 1991 à 1993, elle est coordinatrice de projets au Place Theatre à Londres (Spring collection, SKITE). En tant que performeuse, elle réalise des performances avec la plasticienne Marie-Noëlle Deverre, Je ferai un crochet pour vous voir (Festival Artonic 2003, La Ferté Bernard), Vivarium-Variations performances pour vitrines (Festival Météor 2002, Bergen, Norvège ; Festival Artonic 2003, La Ferté Bernard ; Journées du Patrimoine 2001, Valenciennes). Elle collabore avec la plasticienne néerlandaise Karen Lancel pour son projet Agoraphobia (Villette Numérique 2004).Elle collabore avec Tomeo Vergés depuis 2006; pour Body Art, le Triptyque: Anatomia Publica, Troubles du Rythme, Syndrome Amnésique avec fabulations… En 2008 et 2009  elle réalise la programmation danse du Théâtre de l'Echangeur à Bagnolet.
De 1995 à 1999, sous le nom de Véronique Klein, elle est critique danse et théâtre de la rubrique "arts/ scène" du magazine Les Inrockuptibles, et depuis 2009 de celle du quotidien en ligne Mediapart. Elle a participé à l'édition française du livre de Rose Lee Goldberg Performances (éd. Thames and Hudson.), et co-écrit avec Pierre Hivernat, en 2010, Panorama des arts du cirque aujourd’hui (éd. Textuels). Elle a été chroniqueuse pour l'émission La grande Table sur France Culture en 2010-2011.

Elle collabore avec Cyril Hernandez pour les projets Multiples de deux (2005) et Soli in Situ (2006-2007).


odile darbelley michel jacquelin


Photo Isabelle Lassalle

Odile Darbelley est comédienne et pratique en parallèle la musique et la danse. Plasticien, Michel Jacquelin est scénographe et photographe. Depuis 1993, ces disciples transdisciplinaires de Marcel Duchamp planchent ensemble et inventent spectacles, feuilletons, performances ou expositions. Ils surfent avec humour sur les concepts de l'art contemporain visible pour mieux en détourner les courants, au plus grand plaisir de ceux qu'ils embarquent. Cyril Hernandez rencontre Michel grâce au compositeur et metteur en scène Richard Dubelski en 1997, il compose plusieurs musique de scène pour les projets toujours passionnant de Michel et Odile: les Asas, le feuilleton, la poussiv'dance…Michel scénographie tandis qu'Odile apporte son regard espiègle à Soli Mobile en 2003.

http://www.association-arsene.com/


david buff



David Buff, est photographe, vidéaste et créateur multimédia. Il participe à l'élaboration de la plateforme interactive de l'installation "Eau là" présentée à St Cirq Lapopie en 2007.

Après ses débuts dans la communication vidéo, print et photo de spectacles, David se tourne dés 2000, vers la réalisation de dispositifs interactifs alliant 3D, capteurs, image et son temps réel. Il œuvre pour le spectacle vivant, comme pour les installations plastiques et participe à des programmes de recherche. Il enseigne par ailleurs dans diverses écoles supérieures d’art, tout en effectuant des missions de consulting pour le jeu vidéo en ligne et la publicité digitale. David rejoint l'agence de publicité Marcel en octobre 2012 comme directeur de l’innovation afin de piloter la mise en œuvre de nouveaux modes d’expressions, alliant technologie et création de pointe, pour les clients de l’agence.

guillaume delaperrière



diplômé de l'école supérieur des arts décoratifs de Paris il s’intéresse tout autant à l'image qu'à la musique. Il collabore notamment avec le duo Air et avec le groupe Phoenix. En 2006 il réalise sous le nom de Giovanni Sample, une série de films musicaux intitulé Mondovision, remixe virtuose d'échantillons issues de documentaires musicaux du monde entier. En 2012 il réalise à partir cette fois de ses propres enregistrements sonores et visuelles Lisboa Orchestra et dessine un portrait original de la capitale portugais. Il créé une installation à partir de cette œuvre et la présente au palais de Tokyo dans un dispositif  multi écran. Il expose en 2013 au salon d'art contemporain de  Montrouge une nouvelle pièce intitulé Dharavi Orchestra. Sa création récente, my silver spoon, marque une nouvelle étape dans sa maîtrise du son et de l'image.

Il participe à la semaine du son consacré à Cyril Hernandez aux 13 arches de Brives en février 2014 avec ImaginaSon Orchestra, une performance vidéo musicale.

http://www.guillaumedelaperriere.com/


handmade


Photo Boris Melinand

HANDMADE est un ensemble de musiciens et de marionnettistes improvisateurs, qui oeuvre à brouiller les cartes, pour créer une musique pour les yeux. Sous leurs doigts, qui se mélangent, objets et sons rebondissent : un monde naît. (marionnettistes: Gabriela Aranguiz ; Sandrine Furrer ; Clotilde Payen ; Camille touaty / musiciens: Ugo Boscain, clar. ; Tristan Macé, bandonéon ; Albert Ferré, saxophone / Cyril Hernandez, perc.).


cyrille brissot


Photo Valecia Ribeiro

Cyrille Brissot est compositeur, producteur, créateur multimédia et designer d'instruments. Il fut membre de l'IRCAM, il vit entre Paris et Salvador de Bahia au Brésil.

Il rencontre Cyril Hernandez en 2005, ils travaillent régulièrement ensemble depuis; pour Emile Simon, ou Nicolas Frize. Il fondent un duo C2 et joue au Brésil, au Mexique, à Taipei…


emilie simon


Photo Rafal Nowakowski

Emilie Simon est chanteuse et compositrice.  Elle reçoit 3 victoires de la musique pour ces 3 premiers albums. Elle compose en 2005 la bande originale du documentaire la marche de l'empereur de Benoit Jacquot. En 2006, elle sort l'album Végétal, puis enregistre un album live à L'olympia en 2007. C'est pour cet album et sa tournée que Cyril Hernandez joue à ses cotés. Emilie simon poursuit son oeuvre musicale originale avec en 2009 Big Machine, en 2011 Frankie Knight et Mue en 2014.

http://www.emiliesimon.com/

elise dabrowski



Elise Dabrowski est chanteuse lyrique, contrebassiste, improvisatrice. Elle mène en parallèle une carrière d’instrumentiste et de chanteuse , croisant parfois les deux disciplines dans des propositions inédites. Elle collabore pour la danse contemporaine à Liverpool, Glasgow, Bristol, Tunis, Anvers. Elle compose et joue sur scène dans « au coeur de la forêt » de Claude Merlin -Parcours jeunesse Théâtre de la ville Paris mise en scène par Claude Buchvald. Elle est active sur la scène jazz et musique improvisée aux côté d’artistes tels que Phil Minton, Médéric Collignon , Serge Teyssot - Gay, Louis Sclavis, Théo Ceccaldi, Alexandra Grimal, Elise Caron, Bruno Chevillon , Joëlle Léandre, Edward Perraud.

Elise Dabrowski enregistre pour le Songe d'une nuit d'été de Shakespeare mis en scène par Gilles Bouillon et composé par Cyril Hernandez en 2004. Elle joue la contrebasse et chante pour Javamour créé en 2010.

http://www.elisedabrowski.com/


smadj


De son vrai nom Jean-Pierre Smadja, Smadj, français d'origine tunisienne, joue du oud en mariant jazz, groove électronique et mélodies arabo-andalouses. Actif et talentueux, il a joué avec des musiciens comme Magic Malik ou Stefano di Battista, a créé un groupe en duo avec le oudiste algérien Mehdi Haddab, "DuOud", et a participé à la production de nombreux disques.

Avec Cyril Hernandez il crée Plus de Pulse en 2005. Ils préparent ensemble un nouveau projet électro-acoustique.

http://www.smadjmusic.com/

 


ben vedren


Ben Vedren est musicien, producteur, dj et formateur certifié Ableton Live. Initialement arrangeur et ingénieur du son, il se consacre ensuite exclusivement à ses propres productions. Ayant à son actif des sorties sur Concrete Music, Minibar, 240 volts, Eklo, Djebali,  Balance sur lequel il collabore avec Chez Damier sous le nom de Heart 2 Heart et un brillant remix du classique « Bug in the BassBin » pour Carl Craig sur Planet E, Ben Vedren est un acteur respecté de la scène électronique française. Résident Concrete qui l’invite à se produire en DJ set et en live, il fascine un public conquis par son aisance rare et son exceptionnel talent aux machines. Il a construit et personnalisé son set up live dans le but d’accéder à une créativité "instantanée" qui garde cependant l’énergie d’un dj set traditionnel à 2 platines, menant l’expérience musicale à un tout autre niveau. Il a joué entre autres au Trouw, au Rex Club, au festival des Nuits Sonores, à Half Baked, au Tresor ou encore au Weather Festival. En parallèle, il  monte plusieurs projets d’envergure : un parcours sonore à la Villa Médicis (Rome), une installation à la Nuit Blanche (Paris) et à la Fête des lumières (Lyon), un spectacle son et lumière au Grand Palais (Paris) et plusieurs collaborations avec des designers sur la sonorisation d’objets. Parmi ses projets, un label Reduce Records avec son complice de toujours, Patrice Leiris et un ep prévu sur Silver Network en janvier 2015.

Avec Cyril Hernandez il crée SOMOSOM.

https://soundcloud.com/ben-vedren


Sylvain Grolleau

 

SylvainGrolleau.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vidéaste
Cadreur, monteur et réalisateur, il travaille depuis 1998 à la réalisation du bus d’Alternative nomade. Ce bus est produit par le Caravansérail. C’est un dispositif qui permet au spectateur installé à l’avant, dans le simulateur, de voyager à travers les images vidéo projetées sur les vitres et pare-brises ; prenant place à l’arrière du bus, il peut visionner des documentaires de création.
Le bus  parcours le monde et l’on découvre une planète à 360°. L’Afrique et l’Amérique se rapprochent ; les gnawas du Maroc nous mettent en transe, le quotidien devient universel.
Parallèlement au bus, Sylvain Grolleau mène, avec la création des Empreintes une recherche originale. Dans ce projet la construction et le montage mettent en évidence la poésie de l’instant et la puissance fictionnelle de l’image.
www.lecaranvanserail.com
www.alternativenomade.org

Jean-Marc Montera

 Jean_marc_montera
Issu du rock, surnommé “ le John Lee Hooker du noise“ (Jazzthetic, Markus Müller), Jean Marc Montera utilise tout le registre des cordes amplifiées et acoustiques : résonances, percussions, distorsions, extensions et détournements en tous genres, évocateur d’un monde sonore abstrait et du mécanisme quotidien de la ville et du travail. Il est parmi les plus actifs dans le champ des musiques improvisées. Depuis les années 1970, il multiplie les rencontres et les contacts avec d’autres univers artistiques jusqu’à rendre de plus en plus floue la « barrière » entre les genres.

Jean-Marc Montera, cofondateur du GRIM (Groupe de Recherche et d’Improvisation Musicales) en 1978 s’est associé en 2000 avec l’auteur metteur en scène Hubert Colas, pour fonder Montévidéo, centre de créations contemporaines à Marseille. La vocation de ce centre est de créer des passerelles, d’établir une interactivité entre la musique et le théâtre sous leurs formes les plus actuelles et de multiplier les confrontations avec d’autres artistes et d’autres disciplines.

En 2001, il fonde l’Ensemble d’Improvisateurs Européens réunissant Hans Koch, Thomas Lehn, Hélène Breschand, Dan Vandewalle, Lelio Giannetto, Chris Cutler. Avec l’EIE il monte la partition graphique « Treatise » de Cornelius Cardew et tourne en France (Europa Jazz Festival, Pannonica, Athénor, Musique Action, et à l’étranger, Cet ensemble s’est donné pour objectif de se spécialiser dans l’interprétation des partitions graphiques.

Outre ses concerts solo ou formation, il réalise de nombreuses musiques de films et de créations théâtrales ou chorégraphiques.

Lire la suite

André Minvielle

Batteur, scatteur, rappeur, rime-ailleurs qui bouscule les mots et les conventions, André Minvielle est sans doute une des plus jolies surprises .de la scène française ces dernières années. Déjà dans le premier album de "Paris Musette", son interprétation de la "Flambée Montalbanaise" de Gus Viseur avait intrigue les amateurs du genre, familiers ou non du travail de Minvielle au sein de la Compagnie. Plus récemment, portée sur les ondes sa version Indifférence de Tony Murena et Joseph Colombo en a assis plus d'un, suspendant quelques instants le flot parfois indistinct des programmes radio. Quelque chose de saisissant se passe par IA, indéniablement. Du jamais entendu, du tout sauf banal, qui allume le sourire et fait circuler les frissons. On a envie d'en partager davantage avec le musicien qui nous délivre ce plaisir-la. L'univers du musette va bien a Andre Minvielle (la Valse à Hum dans son dernier album "Canto" est aussi un régal). Comme lui vont bien d'autres traditions populaires ou savantes - qu'il explore, bouscule et réinvente avec un sens peu commun du "direct" (dans la communication, dans l'émotion, dans l'expression).Andre_Minvielle

De jazz en java, de mémoire gasconne en musiques pygmées, ce grand pourfendeur de mots saisit Pair du temps avec un incomparable sens de la langue et de 1'improvise. Les Chants Manifhestes visent a confronter deux espaces d'habitude séparés (atelier travail / concert représentation) dans une perspective prospective une mise en pratique ludique de rencontres artistiques.

A la partie concert succède la mise en oeuvre d'un atelier public en direct, avec discussions, échanges élaborations singulières et collectives de polyrythmies vocales improvisées.

C'est a tout cela qu'André Minvielle vous convie : une fête du chant dans tous ses éclats. L'enfance de 1'art et fart de l'enfance en même temps, sur tous les tempos.

Du blues au patois, de la gaîté au déchirement. Avec ce troubadour"vocalchimiste", le jazz cogne, valse, virevolte, chaloupe et s'encanaille. Une grande leçon de vie, indispensable.