soli in situ


Photo Sebastien Dessertaine

Créé en 2007, au festival Chalon dans la rue.

Un musicien, prestidigi-tapeur, vous entraîne dans une voyage cosmique. Accompagné d’une Fusée à son et de son satellite, il part à la conquête de l’espace sensible, découvre le Calderophone, Eaulà, le Marcelophone. Il ondule au son du Larsenophone et danse sur la pulse du Totem-Bidon. D’installation en installation l’espace traversé se prête aux rythmes d’un carnaval décalé.